La conservation en Cryogénie

     La cryogénie ne s’arrête pas à une utilisation médicale instantanée. En effet, celle-ci est utilisée pour la conservation de cellules ou tissus tels que le sang et le sperme.
L'intérêt majeur actuel de la cryogénie repose en effet sur ce procédé. Ce phénomène est appelé “Cryoconservation” et est réalisé grâce au refroidissement des cellules/tissus à de très basses températures : 77K ou -196 °C, point d'ebullision de l'Azote liquide. 



Pourquoi est-ce un procédé compliqué et à risques ?

http://www.yfolire.net/img/sais/scien/cryogeni.jpg



      Le complexe d'un tel procédé réside sur le ralentissement voir l'arrêt d'organismes. Un tel phénomène est omniprésent dans la nature qui n'en subit aucune  

 conséquence, mais le fait est que l'organisme possède des cellules différentes. En effet, celles-ci ne réagissent pas aux mêmes températures. C'est d'ailleurs l'un des points fondamentaux qui empêche la "conservation" sur les humains (la cryonie).  Le changement de température empêche donc la cryonisation des humains puisque chacun de nos organes possèdent une limite au froid. Par exemple, le foi n'a pas les mêmes propriétés de congélation que le cerveau. De toute manière, nous ne saurions pas "ramener à la vie" ces organes. En outre, un autre problème majeur existe, la cristallisation de l'eau. En effet, celle-ci ( présente dans les cellules ) prend beaucoup plus de volume à l'état solide que liquide, ce qui engendre des lésions au niveau cellulaire: la cellule se détruit. De plus, lorsque l'eau de la cellule se trouve autour de celle-ci, elle se transforme en glace qui se place entre les cellules créant un écrasement entre elle mêmes. Enfin, l'eau s'étant échapper de la cellule peut conduire celle-ci à une déshydratation.


Comment empêcher de tels risques ?


    Pour empêcher de telles conséquences, il faudrait abaisser la température (donc refroidir) très rapidement. Dans le cas de la plupart de nos cellules, nous n'y arrivons pas car on ne parvient pas à baisser la température assez vite.

    Certains animaux de la nature peuvent entrer en état de cryptobiose. Par exemple, la tardigrade produit un sucre, le tréhalose, qu'il utilise comme antigel qu'on appelle cryoprotecteur (ou cryoprotectant). De même, les scientifiques utilisent des cryoprotecteurs pour empêcher l'eau de geler ce qui empêche la cellule de s'abîmer. Ils utilisent notamment le glycérol de formule HOH2C–CHOH–CH2OH.File:Glycerin Skelett.svgVous pouvez remarquer ici la facilité à créer des liaisons entre les molécules d'Hydrogène et d'Eau dans le glyrécol.


   Une méthode appellée Vitrification ( Vitrifi= qu'il ne cristallise pas, c'est le passage d'un état liquide à solide sans que le fluide ne se cristallise) permet justement d'empêcher que l'eau se cristallise. Cela est possible grâce à l'utilisation de cryoprotecteurs mélangés aux cellules. Ceux-ci empêchent la formation de cristaux et d'un trop gros taux de salinité. Ils sont extrêment solubles dans l'eau et forment aisément des liaisons entre les molécules d'Hydrogène et d'Eau ce qui leur permet de la maintenir à l'état liquide là où d'habitude l'eau se cristalliserait. De plus, une congélation trop lente entrainerait automatiquement une cristallisation de l'eau à l'extérieur des cellules ainsi qu'à l'intérieur (la cellule serait donc détruite). La vitrification est donc extrêment utilisée car elle est en effet très efficace. Celle-ci congèle beaucoup plus rapidement (70 000 fois plus vite) les cellules.

Un exemple concret: Les embryons


Quand ?

La possibilité de congeler les embryons existe depuis 1983.

Comment ?

Les embryons, après avoir subit la vitrification, sont déposés dans des paillettes et mis dans des cuves de convervations contenant de l'Azote liquide ( -196°C).

Comment les décongeler ?

Après les avoir sortie de l'azote liquide, les embryons doivent être réhydratés. Ils vont subir plusieurs passages dans différentes cuves possédants de moins en moins de cryoprotecteurs et de plus en plus de milieux aqueux (entouré d'eau) jusqu'à 37°C.


Sont-ils encore vivants ?

Bien évidemment ! Seulement 20% n'ont pas survécut à le décongélation. Le reste est complètement fonctionnel. Beaucoup d'enfants sont nés de cette méthode et sont aussi normal que vous et moi !


Pourquoi avoir recours à ce procédé ?

Certaines personnes en vue d'une opération, ou autre raisons, souhaitent garder un peu de leur fertilité grâce à ce procédé dans le cas où ils souhaiteraient des enfants plus tard. Ce moyen permet aussi de recevoir des donc de sperme et d'embryons, ansi que tout autres tissus et cellules.

Que pouvons nous congeler d'autre ?

Voici une liste:

- Sang
- Sperme
- Cellules ( souches)
- Sang du cordon ombilical
- Et quelques autres encore un peu moins utiles.

Sperme congelé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site